Le de l’Homme mais il est obligatoire respecter

Le dopage augmentent les capacités physiques et morales de l’Homme mais il est obligatoire respecter les lois et l’éthique du pays dans lequel le sportif vit. Prenons l’exemple de la France qui est l’un des premiers pays européens qui a pris des précautions contre le dopage dans le milieu du sport a haut niveau. Elle est reste longtemps comme un des seuls pays qui dispose une législation spécifiques contre les substances interdites. Le ministre chargé du sport a deux objectifs, le premier et de poursuivre les sportifs pour controle la tricherie toute en respectant l’éthique et le deuxième c’est d’être sûre que les sportifs n’ont pas de problemes ni physiques ni moral. Le ministre des sport travail avec le concours des fédérations sportives agréées et cette législation concerne que la communauté sportif, il s’en occupe pas du dopage hors le sport. Le premier texte législatif contre le dopage est la loi de Herzog en 1965 qui 24 ans plus tard en 1989 serait remplacée par la loi de Bambuck.La loi qui consiste la protection de la santé des athlètes a été établi le 23 mars 1999.  La nouvelle loi du 1er mars 2017 visent quatre choses différentes. Sa première visée est de développer et médiatiser le rôle des femmes dans le sport. Elle vise aussi à préserver l’éthique du sport et augmenter la lutte contr l’utilisation des ses substances. Elle vise aussi à mieux contrôler les flux financiers du sport et l’activité des agents sportifs. Et finalement elle vise à améliorer les compétitivité des clubs. Le gouvernement francais lutte aussi contre les trafics des produits dopants. La loi du 3 juillet 2008 est la loi de lutte contre les trafics des produits dopants. La loi précise qu’il est interdit d’offrir aux sportifs participant aux compétitions et manifestations officielles des substances ou procédés interdits, ou de faciliter leur utilisation ou d’inciter à leur usage. Elle précise aussi qu’il est strictement interdit de produire, importer ou exporter des substances interdits sauf en raison médicale mais dans ce cas la il faut un certificat medicale. Un sportif est condamné a 1 an de prison et à 3750 euro s’il en cas de détention d’une substance interdite, 5 ans de prison pour la gestion d’un produit et à une amende de 75 000 EUR, et 7 ans de prison et 150000 euro d’amende si c’est des sportifs qui travaillent comme un groupe et se dope ou bien si cet acte est contr un mineur ou bien dirigé par quelqu’un qui a des pouvoirs importants sur les sportifs. D’après l’ordonnance n° 2010-379 du 14 avril 2010, il est aussi interdit de détruire tout élément qui seront utile au contrôle ou à l’échantillon ou à l’analyse.

Author: